· 

Peut-on faire naître des poussins toute l’année ?

Peut-on faire naître des poussins toute l’année ? 

 

Comme sur de nombreux sujets en matière d’élevage de poules, une guerre de clochers existe à ce sujet.

 

Ici je vous propose ma vision des choses, et au-delà d’une simple vision, mon expérience, puisque chez 1001poules c’est ainsi que nous procédons.

 

Mais tout d’abord, partons de l’idée la plus répandue : la meilleure période pour faire naître des poussins est de février à fin juin/juillet. 

 

Cette période est en effet très bien, elle présente des points positifs et des points négatifs, les voici :

 

Points positifs : 

Le printemps arrive, normalement les beaux jours aussi, donc les poussins devront rester moins longtemps sous chaleur (via des lampes) et ils pourront profiter rapidement de l’extérieur et de la lumière du soleil qui les aidera à grandir.

 

Points négatifs : Lorsque les poussins sortiront, ils seront encore d’assez petites tailles et seront des proies plus faciles pour les prédateurs tels que les buses … sauf si vos parcs sont grillagés totalement …

Autre point, non négligeable pour ceux qui souhaitent faire des grosses expositions, qui ont souvent lieux à partir de septembre/octobre, les sujets nés entre mars et juillet seront loin d’être présentables pour l’année en cours. 

 

Alors, vous allez me demander, est ce qu’on peut faire naître en automne et en hiver ? 

Et bien oui ! Ici la couveuse est en route dès maintenant ! Evidemment il y a quelques règles à respecter mais c’est tout à fait possible !

D’ailleurs, beaucoup d’éleveurs de grandes races font naître à cette période pour pouvoir laisser grandir leurs sujets qui ont une croissance dite « lente » comme c’est le cas pour les brahmas. 

 

Alors comment faire ? 

 

Pour faire naître durant la fin de l’année, il faut disposer d’un peu d’équipement et d’un peu d’espace. 

-      Des lampes chauffantes

-   D’un espace idéalement à l’abri des intempéries : garage, grange, dépendance. 

 

Les œufs sont mis en couveuse, 21 jours plus tard, vos poussins sont là, vous les mettez sous lampes  et vous devez maintenir une température de 37 °C la première semaine de naissance puis vous diminuez de 3 °C chaque semaine pour atteindre 18 °C la 6ème semaine.

Ensuite vous les passez dans votre espace dédié. Vous optez pour la litière qui vous convient, paille, copeaux, … Ici nos jeunes en intérieur sont sur un mélange copeaux/lin (le lin est efficace pour l’absorption). Vos jeunes sont à l’abri de l’humidité, de la pluie, du vent, ils poussent tranquillement dans un endroit sécurisé, entre eux, sans se faire malmenés par votre cheptel déjà existant lorsqu’ils arrivent trop petits. Bref, ils sont dans les meilleures conditions pour se développer. S’il y a quelques belles journées, et si votre installation le permet, vous pouvez les laisser sortir un peu à l’extérieur quand les températures sont clémentes. 

 

Les points « négatifs » 

-      Vous devez avoir un peu d’espace pour héberger vos pioupious quelques mois en intérieur et gérer la litière (mais ça fait faire du sport, en hiver, on a tendance à s’encroûter, donc en fait tout ça c’est pour que vous soyez en bonne santé ! ;) )

-      Cela vous coûte un peu plus cher en électricité, mais cette année, vous mettrez un peu moins de guirlandes de Noël dans le jardin, par contre vous aurez des sujets déjà bien développés au printemps !)

 

Les points positifs :

-      En général à l’automne et en hiver, nous avons plus de temps, les journées raccourcissent donc vous aurez du temps pour voir évoluer vos poussins et pour vous occuper d’eux.

-      Vos sujets grandiront à l’abri durant les premiers mois de leur vie et seront moins sensibles aux aléas climatiques – tant durant la période où ils seront en intérieur, qu’une fois qu’ils seront dehors : ils seront déjà bien emplumés et costauds, donc leur état de santé sera moins impacté si au printemps, il y a des orages, beaucoup de pluie ou des amplitudes de température importantes comme nous l’avons vécu cette année. 

-      Pour les races à croissances rapides, comme les naines, si vos poussins naissent en octobre ou novembre, vous pouvez déjà récolter vos premiers œufs en avril ou mai (là où habituellement vous mettez seulement vos œufs en couveuse ;) )

-      Pour ceux qui font des expositions, les sujets sont beaucoup plus développés et entrent en course dans les jugements. 

 

Enfin pour les professeurs des écoles qui montent des projets sur l’évolution du vivant, si vous faites naître en début d’année, vos élèves vont pouvoir voir évoluer leurs protégés sur une plus longue période et selon la race sélectionnée, sans doute même ramasser leurs premiers œufs. 

 

Vous l’aurez compris, chez 1001poules, nous sommes adeptes des naissances en fin d’année pour tous les avantages qu’elles présentent au vu du peu d’inconvénients ;) 

 

Bonne naissance et n'hésitez pas à partager !!

 

1001 Poules

 

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Toure (samedi, 29 septembre 2018 11:24)

    Je acheter des œufs fécondés de certaines. Races de et de perdrix rouge comment ça se passe pour quelqu'un qui est en cote d'Ivoire